Injection Botox

- La toxine botulique a été initialement employée pour corriger le strabisme de l’enfant et certains tics du visage.

- Seuls deux produits ont reçu une autorisation de mise sur le marché pour le traitement des rides du visage: Vistabel® et Azzalure® qui sont utilisés pour leur action sur le rajeunissement du visage notamment au niveau du front et de la patte d’oie. Le Botox® est réservé au domaine de la neurologie (dystonie, spasme musculaire, hypersudation,..).

- La toxine botulique par ses propriétés relaxantes, permet de détendre les muscles dont la contraction est responsable de certaines rides et ridules : celles du front, les rides de la patte d’oie et les rides inter-sourcilières (ride de la glabelle ou ride du lion) peuvent donc être traitées à l’aide de la toxine botulique.

- Apres les injections, le temps que le relâchement musculaire ait lieu, les rides d’expression s’atténuent voir disparaissent. Selon le souhait du patient et afin de garantir la longévité du résultat, on réitère les injections 1 à 2 fois par an.

- Avant les injections

- Vous prendrez soin de ne pas ingérer d’aspirine 1 semaine avant, mais également quelques jours après les injections. Un examen préalable avec interrogatoire complet par le praticien est nécessaire avant toute injection afin de déterminer les éventuelles contre-indications (grossesse, allaitement, hypersensibilité, présence de maladies neuro-musculaires, etc.) et evaluer les zones à traiter.

- Les séances d’injections de toxine botulique

- Les injections de toxine botulique se pratiquent dans un cabinet d’esthétique sans anesthésie, bien qu’elle puisse être possible selon les cas. Quelques minutes suffisent pour une séance.

- Une série de petites piqures est réalisée à la fine aiguille dont le diamètre se rapproche de celui des aiguilles d’acupuncture (30G). Les 5 points d’injection des rides glabellaires situées entre les 2 sourcils (rides du lion) sont le plus souvent réalisés en premier (relâchement des muscles corrugator et procerus qui sont à l’origine de l’air soucieux..).

- Ensuite, la séance se poursuit par une série d’injections au niveau de muscle frontal. Il est important de noter que les injections concernant le muscle frontal doivent être très hautes au niveau du front, presque au niveau de la ligne d’implantation des cheveux pour ne pas risquer une ptose (chute) des sourcils, ce qui risquerait d’alourdir le regard.

- Enfin, si besoin, la séance s’achève par les injections au niveau de la patte d’oie (relâchement de muscles orbiculaires qui plissent la peau lors des mimiques au niveau de la tempe).

- Dans les suites de la séance (6 heures), il ne faut aucunement masser les zones traitées pour éviter que le produit diffuse et descende notamment au niveau de la paupière (risque de ptôsis palpébral c’est à dire risque de chute de la paupière les jours suivants)..

- Les zones d’injections doivent être très hautes au niveau du front, ici injection au niveau de la ride du lion (relâchement des muscles corrugator et procerus)

Les suites

Il faut éviter les manipulations du visage durant les 6 premières heures qui suivent les injections de toxine botulique et rester au repos les 6 premières heures. Des rougeurs localisées, des œdèmes ou des bleus peuvent apparaître. Ils ne perdureront pas plus de 24 à 48 heures. Le résultat commencera à apparaitre entre le 4ème et 7ème jour, et perdurera pendant 6 à 8 mois voire un an selon les cas.

L'acide hyaluronique, star des antirides

Pour traiter les rides, place à la chirurgie sans bistouri. En médecine esthétique, dans la gamme des injections antirides, l'acide hyaluronique (HA) est la substance chouchoute des praticiens. Réputé sans risques majeurs, l'HA se révèle intéressant pour combler les sillons naso-géniens (autour des ailes du nez) et les plis d'amertume. Grâce à l'acide hyaluronique, piqué c'est déridé !
Avec l'âge, la peau se déshydrate, devient plus fine. Elle se renouvelle moins bien et se relâche. Si bien que de petites ridules commencent à apparaître, suivies des rides tant redoutées.

Pour les femmes qui souhaitent lutter contre ces effets du vieillissement, sans douleurs, l'acide hyaluronique s'impose comme la solution star. Il comble les rides sans effets secondaires (ou presque) et ses suites sont moins lourdes qu'une opération de chirurgie esthétique. Il est idéal pour combler les rides fines et profondes.

MENUDOSSIERS

ACIDE HYALURONIQUE

FORUMS BEAUTE

L'acide hyaluronique, star des antirides

VOIR AUSSI

Chirurgie esthétique des rides

La médecine esthétique

L'acide hyaluronique

Médecine esthétique face aux rides

Pour traiter les rides, place à la chirurgie sans bistouri. En médecine esthétique, dans la gamme des injections antirides, l'acide hyaluronique (HA) est la substance chouchoute des praticiens. Réputé sans risques majeurs, l'HA se révèle intéressant pour combler les sillons naso-géniens (autour des ailes du nez) et les plis d'amertume. Grâce à l'acide hyaluronique, piqué c'est déridé !

Sommaire

Qu'est ce que l'acide hyaluronique ?

Le principe d'une injection d'acide hyaluronique

Quelles sont les zones traitées ?

La séance type

Le coût

Les résultats de l'acide hyaluronique

Les contre-indications à l'acide hyaluronique

Le test

Avec l'âge, la peau se déshydrate, devient plus fine. Elle se renouvelle moins bien et se relâche. Si bien que de petites ridules commencent à apparaître, suivies des rides tant redoutées.

Pour les femmes qui souhaitent lutter contre ces effets du vieillissement, sans douleurs, l'acide hyaluronique s'impose comme la solution star. Il comble les rides sans effets secondaires (ou presque) et ses suites sont moins lourdes qu'une opération de chirurgie esthétique. Il est idéal pour combler les rides fines et profondes.

Qu'est ce que l'acide hyaluronique ?

L'acide hyaluronique est présent naturellement dans notre organisme. Il sert à maintenir un bon niveau d'hydratation de notre peau en captant l'eau et en la maintenant dans les couches profondes. L'HA est une molécule qui agit en quelques sortes comme une éponge.

Le principe d'une injection d'acide hyaluronique

Plus besoin d'anesthésie lourde, ni d'incision cutanée. Le traitement des rides à base d'acide hyaluronique passe par des injections de gel. Une fois infiltré dans la peau, le gel retient l'eau et se mélange à l'acide hyaluronique du derme. L'effet volumateur redonne à la peau son aspect initial, la ride est résorbée.

Il s'agit d'un produit biodégradable qui s'épuise naturellement dans l'organisme. Il vous faudra donc réitérer l'opération si vous voulez paraître plus jeune de façon continuelle. L'avantage, c'est le côté réversible de ces interventions qui est moins angoissant que l'aspect définitif de certaines opérations de chirurgie esthétique.

Quelles sont les zones traitées ?

L'acide hyaluronique est principalement utilisé pour le bas du visage avec deux cibles de prédilection : les sillons naso-géniens (de part et d'autre des ailes du nez jusqu'au commissures des lèvres) et les plis d'amertume (de chaque côté de la bouche jusqu'au menton). Vous pouvez aussi avoir recours à l'acide l'hyaluronique pour le traitement des joues, des pommettes, du front ou pour les pattes d'oie. Les lèvres sont de plus en plus souvent redessinées avec de l'HA.

Les produits dans les seringues sont adaptables au cas par cas, on parle "d'injections personnalisées". Donc, tous les types de peau peuvent prétendre à des injections d'HA. Même les peaux noires (plus épaisses et plus sensibles aux cicatrices que les autres) peuvent en bénéficier. Et surtout, seul un praticien expérimenté saura sélectionner les bons produits appropriés aux particularités de vos rides.

La séance type

Le médecin injecte l'acide dans le derme à quelques millimètres de profondeur. Selon le nombre de rides à traiter, une séance dure entre 10 et 30 minutes. Même si ces "piqûres" sont supportables, il ne s'agit pas non plus d'une partie de plaisir. Donc, si vous êtes vraiment sensible vous pouvez demander à votre praticien d'effectuer une anesthésie locale. Il appliquera une pommade à la lidocaïne sur la partie à traiter, 45 minutes avant l'intervention.

Si le médecin a eu la main un peu lourde sur la seringue, il pourra effectuer un massage de la zone injectée pour égaliser la surface.

Les résultats de l'acide hyaluronique

L'effet de l'acide hyaluronique est visible immédiatement. A la fin de la séance, vos rides ont déjà disparu, mais le résultat définitif est optimal 10 jours après l'intervention. C'est le temps qu'il faut à l'organisme pour assimiler complètement l'acide.

L'acide hyaluronique est une molécule résorbable. Ses effets sont donc temporaires et durent en moyenne 6 à 8 mois, 12 mois dans le meilleur des cas. Ensuite, pour conserver votre jeunesse éternelle, vous devrez retourner chez le médecin pour de nouvelles injections.

Les résultats sont différents d'une personne à une autre, selon l'âge, la zone traitée, si vous êtes fumeuse ou non, ou selon votre degré d'exposition au soleil.

Les contre-indications à l'acide hyaluronique

Bien que l'acide hyaluronique reste le produit le plus sûr du marché des injectables antirides, des effets inflammatoires peuvent apparaître. Ce risque allergique a été signalé, mais il est extrêmement faible (1 cas de réaction d'hypersensibilité sur 2000 a été rapporté).

D'autre part, l'aspect résorbable de l'acide hyaluronique se révèle être un avantage car les incidents, quand ils ont lieu, sont généralement transitoires. Toutefois, si une réaction persiste plus d'une semaine après une injection, avertissez votre praticien.

Et bien sûr, en cas de grossesse et d'allaitement il vaut mieux éviter toutes injections d'HA. Tout comme si vous souffrez de maladies allergiques évolutives.

Le test

Même si on ne connaît pas de risques majeurs aux injections d'acide hyaluronique, il est bon de pratiquer un test au préalable. Cet essai consiste à injecter une goutte d'HA dans l'avant bras et d'attendre une semaine.

Si ça rougit ou si ça démange, il vaut mieux renoncer à en injecter dans les rides du visage

HAUT