Implants Mammaires

Le chirurgien plasticien est la meilleure personne qui peut choisir

l’implant mammaire le plus adapté à votre morphologie.

Ainsi,il existe en plusieurs formes.

  • La forme ronde
  • La forme anatomique

Augmentation mammaire

Cette intervention s’adresse aux femmes trouvant leur poitrine trop petite. Elle permet une féminisation de la silhouette, procurant d’emblée une grande satisfaction. L’hypotrophie mammaire peut exister d’emblée (seins petits non développés depuis la puberté) ou apparaître secondairement après une grossesse et/ou un amaigrissement, entraînant alors un affaissement du sein.

Des implants mammaires adaptés

Des implants mammaires adaptés à vos attentes et à votre morphologie.Les prothèses actuelles sont fabriquées avec un gel de silicone très cohésif. Même si une rupture survient, celui-ci reste compact sans diffuser dans le sein. Les implants mammaires de silicone existent dans une grande variété de taille, de hauteur, de forme et de projection, afin que le chirurgien puisse choisir celle correspondant à votre morphologie et à vos attentes

Le choix des implants

Il sera fait en fonction du désir de la patiente (aspect bombé ou naturel), et en fonction de sa silhouette. Le positionnement de l’implant (rétroglandulaire, rétromusculaire ou dual-plane) ainsi que la position de la cicatrice seront décidés. Un traitement de la ptose mammaire peut y être associé, si nécessaire, dans le même temps opératoire.

L'intervention

Elle est réalisée sous anesthésie générale. Une convalescence est à prévoir en postopératoire pendant une à deux semaines. Le port de charges lourdes sera à éviter pendant 1 mois. L’aspect final sera apprécié à partir de 3 mois.

Le lipofilling mammaire

Le lipofilling mammaire est la technique la plus naturelle dans l’augmentation mammaire. Elle peut être proposée seule, ou en association à un lifting mammaire. Elle est également utilisée pour reconstruire le sein après cancer. L’intervention consiste en une liposuccion sous anesthésie générale, en ambulatoire en 1H30. La graisse prélevée est purifiée, puis réinjectée dans le sein. Les suites sont rapides, avec une convalescence de quelques jours. Le résultat est naturel, les seins souples très rapidement. Le volume graisseux injecté pourra suivre les évolutions pondérales de la patiente. Cette technique est utilisée dans le cadre des asymétries mammaires importantes (avec une prise en charge de l’assurance maladie possible), ou dans les cas de petites augmentations (1 bonnet en moyenne par séance) pour redonner du galbe après grossesse ou perte de poids. La graisse se résorbe partiellement à 3 mois. Cette intervention n’est possible que pour des petits volumes. Si une plus grande injection de graisse est nécessaire, le geste peut être réalisé plusieurs fois. Il n’y a pas de limite d’âge pour réaliser cette technique. Les seules contre-indications sont des facteurs familiaux ou personnels de cancer du sein, et l’absence de graisse à prélever. Une mammographie sera toujours réalisée avant l’intervention

Réduction mammaire

La correction de l’hypertrophie mammaire permet de réduire un volume mammaire trop important pour la silhouette, tout en recentrant le sein et remontant l’aréole. L’hypertrophie mammaire peut occasionner des dorsalgies, cervicalgies, ainsi qu’une gêne esthétique et sociale. Elle peut apparaître dés la puberté (hypertrophie juvénile), ou au contraire s’installer progressivement, avec les grossesses, la prise de poids, la ménopause

Quelles cicatrices ?

Le modelage du sein nécessite des cicatrices. Celles-ci seront plus ou moins longues en des cicatrices. Celles-ci seront plus ou moins longues en fonction du volume et de la morphologie de la patiente. La réduction mammaire permet de retrouver une harmonie de la silhouette, tout en réduisant les douleurs dorsales et scapulaires.

L'intervention

Elle est réalisée sous anesthésie générale. Elle consiste en une réduction de la glande associée à un redrapage cutané. Les suites sont peu douloureuses. Une convalescence d’environ 10 à 15 jours est à prévoir. Le résultat sera apprécié à partir de 6 mois, et ne sera stable qu’à poids constant.

Reconstruction mammaire

La reconstruction mammaire s’ adresse à toutes les patientes après mastectomie pour tumeur maligne du sein.

Les étapes

• La reconstruction du sein

• La symétrisation du sein controlatéral

• La reconstruction de la plaque aréolo-mammelonnaire

Le techniques de reconstruction

Au cours de la consultation, le chirurgien évalue la technique la mieux adaptée en fonction de l’état cutané, de la présence de tissu irradié, et de la morphologie de la patiente. Trois techniques sont possibles :

• La reconstruction par implant simple avec ou sans lambeau d’avancement abdominal.

• L’expansion préalable du sein par une prothèse gonflable, laissée en place plusieurs semaines avant la mise en place de l’implant définitif.

• La reconstruction par lambeau musculo-cutané, lorsque les tissus sont insuffisants.

La symétrisation

La symétrisation du sein controlatéral consiste à modeler le sein controlatéral selon les techniques de réduction ou de lifting mammaire. Si le volume est insuffisant, une augmentation mammaire peut être indiquée.

La plaque aréolo-mammelonnaire

La reconstruction de la plaque aréolo-mammelonnaire consiste en une reconstruction du mamelon par greffe ou lambeau, et de l’aréole par tatouage.

HAUT